Une jeune championne marocaine crée la première école de surf dirigée par des femmes au Maroc


28 septembre 2022 - 222 vues

Inspirée par une ancienne reine guerrière amazighe, Maryam El Gardoum, une championne de surf marocaine a créé la première école de surf dirigée par des femmes au Maroc.

Pionnière du surf féminin au Maroc, Maryam El Gardoum a remporté cinq championnats nationaux et est devenue monitrice de surf. Maintenant, elle a ouvert la première école de surf dirigée par une femme qui se situe à Tamraght.

Une excellente surfeuse qui considère son héritage culturel comme la base pour construire son école de surf. Pour ce faire, Maryam s'est inspirée de la légendaire reine guerrière amazighe Dihya . 

Dihya , également connue sous le nom de « Kahina », était une reine et une guerrière amazighe qui a combattu et résisté à l'avancée de l'invasion arabe entre les 7e et 8e siècles de notre ère. Dihya est une figure féminine historique puissante qui témoigne de l'autonomisation, de la résistance, de la bravoure et de la force des femmes.

Maryam El Gardoum, l'une des premières surfeuses au Maroc

Cette personnalité est un symbole du parcours personnel de Maryam en tant que l'une des premières surfeuses dans un sport à prédominance masculine dans un pays musulman où elle a dû faire face à de nombreux défis pour ouvrir la voie à d'autres surfeuses au Maroc et prouver que les femmes peuvent tout accomplir.

Maryam a obtenu une qualification d'enseignante de surf et a commencé à travailler pour une école de surf locale. Cependant, un jour, elle a été mal traitée par le directeur. Il lui a assigné un mélange d'étudiants novices et avancés pour une leçon, rendant impossible leur enseignement puisque leurs niveaux de compétence n'étaient pas le meme.

« Je ne pouvais pas tous les aider tout seul car certains avaient besoin d'être aidés dans l'eau vive et d'autres avaient besoin d'être aidés au surf break. J'ai demandé au directeur pourquoi il m'avait engagé pour enseigner une leçon impossible, et il m'a dit : « Si tu veux travailler, alors travaille. Si vous ne voulez pas travailler, alors allez-vous-en », a-t-elle déclaré à FanSided, un réseau sportif numérique. 

Meryam, inspirée par la bravoure de Dihya , a décidé de quitter son emploi et d'ouvrir la première école de surf nommée Dihya Surf School  à Tamraght, l'un des meilleurs spots de surf du Maroc, caractérisé par ses longues vagues, ses couchers de soleil, sa nature et ses paysages pittoresques.

L'ODJ radio avec moroccoworldnews

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article