SOREC :Rencontre Internationale du Maroc pour préserver le Patrimoine Equestre du Maroc


21 novembre 2022 - 84 vues

La Société royale marocaine d'encouragement du cheval (SOREC) a accueilli la 8e édition de la Rencontre internationale du Maroc pour commémorer l'équitation du pays. L'événement a eu lieu les 19 et 20 novembre à l'hippodrome de Casablanca-Anfa.

Après deux ans de pause en raison de la pandémie de COVID-19, l'événement a été organisé cette année en réunissant des participants étrangers, des chevaux, des jockeys et le grand public.
Le MIM s'inscrit dans « les ambitions stratégiques de la SOREC visant à démocratiser les pratiques hippiques et à promouvoir la filière hippique marocaine », précisent les organisateurs.

"Le rayonnement des courses marocaines est un enjeu majeur pour la SOREC , qui travaille à positionner le Meeting International du Maroc à l'échelle internationale", a déclaré le directeur général de la SOREC, Omar Skalli.

Skalli a expliqué qu'il y avait huit courses dont le Grand Prix du Roi Mohammed VI pour les pur-sang anglais et six courses pour les pur-sang arabes.
La vision de SOREC pour le secteur
En tant qu'entreprise publique, SOREC travaille sous la tutelle du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime pour promouvoir les sports équestres au Maroc.
L' ambition principale du groupe est de mettre en lumière le patrimoine équestre du Maroc et de contribuer au développement de la filière comme levier de développement économique et social.
La stratégie nationale du Maroc pour la filière équine vise à professionnaliser et à intensifier les événements équestres dans le cadre de l'ambition du pays de sauvegarder et de renforcer le lien entre les Marocains et les chevaux.

Le Maroc célèbre les chevaux dans plusieurs événements équestres, y compris dans la traditionnelle « Tbourida » (Fantasia), une exposition marocaine traditionnelle d'équitation où des carabiniers à cheval exécutent des charges synchronisées. L'événement reflète la relation forte entre le cheval et le cavalier.

Pour rappel, l'UNESCO a inscrit la Tbroudia du Maroc sur sa Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en décembre 2021.


L'ODJ radio avec moroccoworldnews


Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article